Enigmes : lettres


La fin d'un instant

Par moi tout finit et tout commence.
Par moi la terre a pris naissance.
Si je n'existe pas enfin,
un moment n'aurait pas de fin.
Je ne suis pas dans le champ de blé.
Mais je forme à moi seul la moitié de l'état.
Et si partout me voit doublé,
Je ne suis que la queue du chat.

solution

Nombre mystère

5-14-9-7-13-5

solution

Au bout du couloir

Fin d'un couloir et début d'une plaine,
D'une langue ancienne je suis la 4ème.

Qui suis-je ?

solution

Un billet pas cher

Quel est en France le billet de train le moins cher (au prorata du kilomètre parcouru) ?

solution

Ivoire tout noir !

C'est un amas d'ivoire,
au fond d'une chambre noire...
Qu'est-ce ?

solution

Whisky

Quelle est la particularité de cette phrase ? : "Saviez-vous que le whisky irlandais, à ne pas confondre avec son homologue écossais, existait déjà bien avant la fin du moyen-âge ?"

solution

Tout pour servir

Je sers à écrire et à mouiller.
Qui suis-je ?

solution

Dansons !

Mon premier est circulaire,
Mon deuxième exprime la surprise,
Mon troisième est un bois précieux.

Mon tout est un lieu de fête.

solution

La composition

Après une composition de français, le premier et le deuxième dirent tous les deux : "je suis le premier".
Ils ont pourtant tous les deux raison, pourquoi ?

solution

Imprévisible

Je suis première en rang et dernière à la cour,
Je suis double au trictrac et double à l'écriture ;
Et sans quitter la mer j'entre dans la structure,
Je cours avec le cerf, je vole avec l'autour.
Au milieu de Paris, on me voit enfermée ;
Sans perdre d'un moment ni le roi ni l?armée,
En robe, je préside et j'entre au Parlement.
J'ai dans tous les arrêts, une double séance,
Je suis toujours présente à la moindre ordonnance,
Et je ne suis jamais trouvée en jugement.

solution

types d'énigmes



Mentions légales